Durement touchés par le ralentissement complet du secteur événementiel et du spectacle, de manière générale, les freelances sont à la peine depuis de nombreux mois maintenant… Absences ou aides limitées, reports ou annulations en série, perspectives incertaines… beaucoup d’entre eux s’interrogent sur leur avenir professionnel à court, moyen et même long terme. Pour ceux qui ont la passion de l’événementiel chevillée au corps, impossible de changer de voie ! Il faut alors être à l’affut de toutes les actualités, penser à demain et s’adapter pour accompagner la transition qu’est en train de vivre la filière. C’est en tout cas la dynamique de l’association FREELANCES DE L’EVENEMENTIEL.

Parmi ses axes de travail, l’organisation s’affaire notamment à apporter du soutien et des moyens à ses adhérents pour valoriser leurs expertises et monter en compétences.Marie Le Nestour et Jean Poyeton, deux des quatre co-fondateurs de l’association Freelances de l’Evénementiel, nous en disent plus sur l’accompagnement des freelances aujourd’hui.

Quelles initiatives avez-vous mis en place pour accompagner les freelances dans la transition que vis actuellement la filière événementielle ?

Marie : La première initiative a été de créer un sondage afin de mieux connaître notre communauté. Sur la base des résultats nous avons pu orienter nos actions et structurer des groupes de travail dédiés aux sujets plébiscités.

Parmi ces sujets, aider les freelances à y voir plus clair dans l’actualité liée à la crise était important (aides, décrets… ) et également communiquer avec les autres acteurs du secteur, mais aussi exprimer nos revendications et notre situation via les réseaux sociaux, par exemple via des actions de communication telles que L’Evénementiel C’est QUI ? C’est Quand ? Promouvoir nos métiers, mieux comprendre nos statuts, être plus pertinents sur les questions juridiques et administratives était aussi un point important pour nous. Et puis se former, partager nos expériences pour monter en compétences pour ne pas perdre le fil même si nous ne travaillons pas ou très peu.

Quelles sont les grands sujets clés sur lesquels les freelances pourront apporter une plus-value lors de la reprise ?

Jean : En premier lieu nous avons mis en place une commission de travail sur les mesures sanitaires et réglementations. Ce groupe nous permet de partager nos expériences concrètes sur la mise en place des mesures Covid 19 lors d’événements ayant eu lieu récemment. Voir ce qui a fonctionné ou pas. Traduire les textes de lois pas toujours très clairs et parfois contradictoires. Nous faisons également intervenir des experts ou encore des homologues de pays voisins pour apporter un éclairage supplémentaire.

Naturellement la question du digital a aussi pris sa place avec une commission à part entière. Nous sommes en train de référencer l’ensemble des prestataires de qualité et studios, nous écrivons un glossaire, et faisons un comparatif des plateformes. Nous organisons des démos et des présentations de solutions innovantes. Encore une fois, tout ça est possible grâce à la force et la motivation collective.

Marie : Le RSE est aussi un sujet qui nous tient à cœur et qui est l’un des enjeux majeurs de l’événementiel de demain. Même si ce sujet est occulté par la crise sanitaire actuelle nous devons en tant que freelances être prêts pour la reprise et anticiper les changements majeurs qui vont nous être imposés sous peu. Nous avons pour se faire noué un partenariat avec l’association REEVE afin de sensibiliser nos membres à l’écoresponsabilité via la participation à des ateliers porteurs de solutions, de former des évaluateurs afin de pouvoir labelliser des événements éco-engagés, et aussi apporter notre expertise terrain pour contribuer à la création d’outils telle que la fresque de l’événementiel actuellement. Le claim de la commission RSE : « La transition écologique : L’enjeu de chacun de nous pour des résultats qui profitent à tous ! »

Quels sont les conseils que vous pourriez donner aux freelances en ces jours compliqués ?

 Marie : Tout d’abord ne pas rester isolé, se maintenir dans l’action, développer son réseau, se former, rester en veille … Et c’est ce que nous proposons au sein de l’association. Alors si vous êtes freelance, n’hésitez pas ! On compte sur vous !

La crise que notre filière traverse et qui touche durement les freelances aura au moins eu la vertu de permettre aux bonnes volontés de se rassembler pour créer une association de FREELANCES DE L’EVENEMENTIEL. Merci à eux de nous avoir accorder cette interview.

Si vous êtes un freelance de l’événementiel, n’hésitez pas à adhérer à l’association et ainsi pouvoir partager avec vos consoeurs et confrères. Le partage est plus que jamais source d’enrichissement !

logo-freelance-de-l-evenementiel
idees-ampoule

LE MEILLEUR DES NOUVEAUTES EVENEMENTIELLES DANS UNE NEWSLETTER

POUR ALLER PLUS LOIN :

Accédez à la SELECTION DIGITAL

Accédez à la SELECTION ANIMATIONS

Laisser un Commentaire