… Et pourquoi elles sont fausses !

Indispensables et pourtant pas toujours compris, voici quelques idées reçues sur les free-lances … qui prouvent bien que parfois, tout n’est qu’une question de point de vue.

FREE LANCE, voilà un maillon essentiel du monde merveilleux de l’Evénementiel … Les free, ces pompiers qui débarquent dans les agences armés de leur talent, leur expérience, une bonne dose d’énergie et dont la devise pourrait être « Impossible n’est pas freelance ».

IDEE RECUE N°1 : Les free, ça ne veut jamais bosser « au bureau » !

C’est vrai >Le free n’aime pas qu’on l’enferme dans un bureau 10h par jour et 5 jours par semaine. Vous imaginez qu’il se balade et sirote son café en terrasse au lieu d’avancer sur votre projet si il n’est pas 100% au bureau ?

La Réalité > Le free n’est pas d’un naturel fainéant qui l’empêche de faire de gros horaires. Il a juste choisi un mode de fonctionnement différent où il peut travailler de partout et à n’importe quelle heure en fonction des besoins. Et c’est aussi çà le secret de sa flexibilité … Et bien évidemment cette flexibilité lui permet aussi de bosser en équipe au bureau quand c’est nécessaire 😉

IDEE RECUE N°2 – Les free, c’est la valeur ajoutée de l’agence qui passe à la concurrence !

C’est vrai > La vie d’un free, c’est de passer d’une agence à l’autre, d’un projet à l’autre, d’un client à l’autre… c’est comme ça qu’il gagne sa vie. Et c’est en ça qu’il représente un risque pour l’agence et sa compétitivité ?

La Réalité > On a rarement vu un free-lance partir d’une agence avec un client pour auto-produire le dossier ou le faire signer chez un concurrent. Si l’on regarde juste la situation d’un angle différent, c’est le free qui va rejoindre les rangs d’une agence et lui apporter son savoir-faire, son expertise, son expérience, son carnet d’adresse. Tout cela, il va le partager librement avec les équipes internes pour la réussite du projet de l’agence vis à vis du client de l’agence.

Et c’est aussi parfois l’occasion de découvrir de nouvelles méthodes de travail, de nouveaux prestataires… De manière générale, il n’est jamais bon de travailler en vase clos surtout dans notre milieu qui est en évolution perpétuelle. Alors dites vous qu’un free c’est aussi une opportunité d’enrichir l’agence.

IDEE RECUE N°3 > Les free, ils ne sont jamais dispo !

C’est vrai > Ils se plaignent de ne pas bosser et quand on les appelle ils ne sont jamais dispos ! Et oui, comme toute ressource rare et précieuse, les bons free sont très demandés… mais surtout à certaines périodes. Vous pensez qu’ils filtrent les projets et ne prennent que les grosses opérations qui les font rêver ?

La Réalité > La plus grosse difficulté pour un free-lance est la gestion de son planning. Le challenge pour eux est d’arriver à gérer son agenda pour caler des prods qui s’enchaînent voire se chevauchent sur les mois « chauds » mais aussi assumer les périodes plus calmes.

C’est connaître l’énorme frustration de dire ‘non’ à un projet qu’on adorerait faire parce qu’on a accepté un petit truc aux même dates ou refuser un projet moins intéressant … en espérant qu’on aura d’autres propositions par la suite… et donc prendre le risque de se retrouver sans rien. 

IDEE RECUE N°4 – Les free, on sait jamais sur qui on tombe !

C’est vrai > Quand on a épuisé les quelques noms de free référents à l’agence et qu’on appelle le contact d’un contact d’un contact… là on croise les doigts quand on confie son projet à cet inconnu. Vous pensez qu’il n’y a pas vraiment de solution pour aider les agences en ce sens…

La Réalité > Aujourd’hui, il existe de nouvelles solutions qui permettent aux agences de réaliser des recrutements ciblés et intelligents selon l’exigence des projets. C’est le cas de la plateforme FREEANDISE, par exemple, qui met à la disposition des agences en quête de trouver la bonne personne, une belle communauté de free (prod, log, créa, digital…). Ca serait dommage de s’en priver quand on sait que l’équipe est TOUJOURS la clé de la réussite d’un beau projet.

IDEE RECUE N°5 – Les free, c’est super cher !

C’est vrai > Comparer le salaire d’un free pris sur un mois et le même poste en CDD sur un mois, ca coûte beaucoup plus cher. Ils se font plaisir les free et profitent du besoin impératif de l’agence ?

La Réalité > Quand vous avez besoin de vous déplacer rapidement, pourquoi préférez-vous le taxi au métro ? Pourquoi êtes-vous prêt à payer 10 fois plus cher le même déplacement ?
Pour la même raison que vous allez prendre un free lance plutôt qu’un CDD !

C’est plus rapide, plus flexible, plus efficace, bref le moyen le plus sûr d’arriver à votre but. Un free-lance, c’est la possibilité d’intégrer dans son équipe une compétence dont vous manquez, apportée par une personne qui peut être dispo du jour au lendemain pour la durée dont vous avez besoin et efficace tout de suite ! Donc forcément ca a un coût…

Et enfin, rappelez vous qu’un free qui facture n’a droit à aucun congé payé ni droit au chômage et aucun salaire assuré à l’année… Ce qui justifie un salaire plus élevé à la journée pour parer à tous ces désagréments.

Conclusion

La relation free/agence est une relation d’interdépendance car OUI les free ont besoin des agences pour travailler mais dans le même sens, les agences ont besoin des compétences et des disponibilités des free pour répondre et produire leurs projets.

Parlons alors d’un cercle vertueux basé sur une relation de confiance, de respect et d’échanges car c’est toujours l’envie de bien faire et de faire naître de beaux projets ensemble qui est le cœur de la motivation de chacun. #teamwork

A découvrir : FREEANDISE

 

Laisser un Commentaire